ASSEMBLEE GENERALE DE LA CORDINATION REGIONALE DU CENTRE: Le député Alexandre Sankara s’est rendu coupable de trahison vis-à-vis de notre parti, dixit Elie Zongo, Président fédéral de l’UNIR/PS du KADIOGO.

La coordination nationale de l’Union pour la renaissance parti sankariste (UNIR/PS, a tenu ce samedi 20 octobre 2018, une Assemblée générale (AG) au siège du parti sis aux 1200 logements à Ouagadougou. L’objectif de cette AG consiste à faire l’état des lieux de la situation des différentes structures du Kadiogo  et prendre une position définitive par rapports aux agissements du député Alexandre Sankara, élu sur la bannière de l’UNIR/PS. A cet effet, nous vous proposons l’intégralité de la déclaration liminaire.

Déclaration

– Camarades membres de la coordination régionale du centre

– Camarades membres de la fédération du KADIOGO

– Camarades responsables des arrondissements, des communes rurales, de secteurs et de villages de la province du Kadiogo,

Recevez les salutations fraternelles et militantes de la fédération du KADIOGO.

Considérant les événements qui se sont déroulés dans notre parti et particulièrement au niveau du KADIOGO, il nous a semblé important de convoquer la présente Assemblée Générale des responsables, pour d’abord faire l’état des lieux de la situation,  ensuite prendre une position courageuse et  définitive.

Chers camarades, la situation est grave et les faits sont malheureusement réels. Notre ancien camarade, Alexandre SANKARA par ses faits, son comportement et ses actes s’est rendu coupable de trahison vis-à-vis de notre parti.

Ainsi, au sortir des élections législatives de 2015, Monsieur Alexandre SANKARA, candidat tête de liste du Kadiogo, élu député à l’Assemblée Nationale sous la bannière de notre parti a démontré que les activités du parti étaient la moindre de ses préoccupations.

A l’issue du congrès voyant que ses plans et ambitions de s’accaparer la présidence du parti, avaient échoués, Monsieur Alexandre SANKARA a commencé à briller par son absence aux activités aussi bien du SEN que celles de la Fédération.  Pour nous, cela était dû à son échec cuisant et à son découragement. Nous avions estimé que le temps allait jouer sa partition et qu’il reviendrait à de meilleurs sentiments ; vaine fut notre attente.

Ainsi dès le 1er janvier 2018, lors de la présentation de vœux à son domicile sur une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, Alexandre SANKARA affirmait que le jour qu’il quitterait l’UNIR/PS, il recommande aux camarades militants de le suivre massivement.

Aussi, nous avons été surpris de constater que certains de nos camarades (surtout ceux des arrondissements 3 et 9) étaient consultés dans le but d’accompagner Alexandre SANKARA dans la création d’un parti dénommé les Progressistes Unis pour le Renouveau (PUR).

C’est ainsi que certains camarades que nous félicitons au passage ont résisté et ont dit ‘’non’’ à cette forfaiture estimant que le débat républicain devait se mener à l’intérieur du parti et qu’ils n’étaient aucunement prêts à abandonner l’UNIR/PS qu’ils chérissent et ne peuvent quitter au nom d’intérêts individuels particuliers et égoïste d’un individu.

A l’opposée, certains opportunistes, brebis galeuses qui s’étaient infiltrés parmi nous et qui avaient le sombre et cynique projet d’accompagner Alexandre SANKARA dans cette dérive furent démasqués et dénoncés. C’est ainsi que la coordination régionale du centre par une lettre datant du 12 février 2018 attirait l’attention du SEN sur les agissements de ces camarades.

Après enquêtes et auditions, la commission chargée des litiges a rendu son rapport au SEN qui a procédé à leurs suspensions. Dans la semaine qui a suivi, certains d’entre eux ont eu le courage de déposer leurs démissions de l’UNIR/PS afin de se consacrer aux activités du PUR.

Mais, Monsieur Alexandre SANKARA, député de l’UNIR/PS à l’Assemblée Nationale pour le compte du Kadiogo n’a pas eu le courage de s’assumer en tant que sankariste en démissionnant afin de se consacrer à son nouveau parti. Il a continué dans le mensonge et le dilatoire dans le but de jouir du mandat de l’UNIR/PS.

Pire, lors de l’Assemblée Générale Constitutive du PUR, une circulaire du SEN interdisait aux militants de l’UNIR/PS de s’y rendre. Mais, Monsieur Alexandre SANKARA s’y est rendu.

Les multiples accusations de la presse sur son rôle dans la création du PUR et notamment le fait qu’on lui attribuait la paternité de ce parti n’a jamais connu de démenti de sa part.

Il faut noter au passage que Monsieur Alexandre SANKARA, pendant qu’il boycottait les activités de l’UNIR/PS, il participait activement aux activités du PUR organisées au Kadiogo.

En se comportant de la sorte, il semble n’avoir aucune dignité .Il proclame dans les organes de presse qu’il est toujours de l’UNIR/PS et nuitamment rencontre des personnes pour les convaincre d’adhérer au PUR. Quelle honte !

Au regard de ces faits, le SEN a constaté sa démission de faits. C’est pourquoi  une requête a été introduite auprès de l’Assemblée Nationale pour demander la déchéance du mandat d’Alexandre SANKARA  conformément à l’article 85 de la Constitution.

Camarades, il convient pour nous, au regard de ces faits qui sont suffisamment graves, en tant que sankaristes d’adopter une motion de soutien à la requête introduite par le SEN demandant sa déchéance.

Avec le Peuple, Victoire !

Fait à Ouagadougou, le 20 Octobre 2018

Pour l’Assemblée Générale

Le Président fédéral du KADIOGO

Elie ZONGO

 

 

Suivez-nous sur:
0
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinrssyoutube

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *