L’ACQUITTEMENT DU PRÉSIDENT LAURENT GBAGBO ET DE SON EX MINISTRE: Une victoire victoire de la vérité sur les forces rétrogrades, néocoloniales et impérialistes

En détention depuis sept ans à la Haye aux Pays-Bas, l’ex-président ivoirien  Laurent Koudou Gbagbo et son ex ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Formation professionnelle Charles Blé Goudé, accusés de crimes contre l’humanité durant la crise post-électorale de 2010-2011, viennent d’être acquittés  ce mardi 15 janvier 2019.

En effet, après plusieurs années de feuilleton judiciaire, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) n’a pas pu  démontrer la culpabilité de  Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé. Les accusés auraient été à l’initiative d’un plan commun visant à se maintenir au pouvoir et de ce fait à user de violence pour y parvenir.

Les juges ont également estimé que le procureur n’a pas pu démontrer que les deux prévenus ont prononcé des discours de haine contre les populations civiles. D’où leur acquittement.

L’Union pour la renaissance/ parti sankariste (UNIR/PS) en tant parti politique avant-gardiste des libertés individuelles, collectives et de la justice sociale salue à sa juste valeur l’acquittement du Président Laurent Gbagbo et de son ministre.

Pour nous, cet acquittement sonne comme une victoire de la vérité sur les forces rétrogrades, néocoloniales et impérialistes, orchestrant toujours des manœuvres perfides pour imposer des dirigeants aux peuples africains. Ils doivent désormais comprendre partout où ils sont que cette période est révolue.

Aussi, nous nous joignons à tous les panafricanistes et démocrates sincères africains épris de justice et de paix pour nous réjouir de cette victoire  sur les valets locaux de l’impérialisme et de ses supporteurs.

L’UNIR/PS tient à féliciter le Président Laurent Gbagbo pour avoir cru en la justice, à ses avocats et à tous ceux qui publiquement ou dans l’ombre, ont œuvré pour la manifestation de la vérité.

Plus de trois mille personnes sont cependant mortes en Côte d’ Ivoire ; nos pensées vont à ces victimes et à leurs proches qui ont été visiblement abusés. C’est pourquoi, nous invitons la justice ivoirienne et la CPI à se transcender pour rechercher et poursuivre les vrais coupables tapis en Côte d’ivoire ou ailleurs.

Enfin, l’UNIR/PS invite le  Président Laurent Gbagbo à se mettre au-dessus de la mêlée et à mettre à profit sa liberté recouvrée au service de la réconciliation nationale, de l’intérêt supérieur de la Côte d’Ivoire, du vivre ensemble et dans l’intégration de la sous-région et plus largement du panafricanisme.

Le Président

Me Bénéwendé Stanislas SANKARA

Suivez-nous sur:
0
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinrssyoutube

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *